Dans notre dernier article, nous avons abordé le passage du Cloud Act et ses implications dans la sécurité des emails. Dans l’article de ce jour nous allons nous intéresser à la protection de la messagerie Office 365 dont les faiblesses ont été relevées par les études de Gartner.

Fin 2017, l’institut Gartner publie les futures possibilités d’amélioration d’Office 365 avec des outils externes « Comment améliorer la sécurité d’Office 365 ». Les résultats sont intéressants car ils montrent, par exemple, qu’en 2020, 50% des organisations qui utilisent o365 en mode SaaS (Software as a Service) s’appuieront sur des outils de sécurité externes à Microsoft pour protéger leurs systèmes de messagerie.

Bien que O365 comprenne des outils de sécurité Microsoft, les analystes de Gartner conseillent d’adopter une stratégie de cybersécurité plus efficace en complétant le service avec des outils tiers, en particulier en ce qui concerne la protection et la sécurité des e-mails.

Cette idée est expliquée dans une autre étude de Gartner : « Comment travailler avec Microsoft Office 365 » dans lequel on décrit comment l’utilisation faite par les utilisateurs du service O365. Cette utilisation est centrée autour de deux axes : Office 365 Proplus, héritier de la suite Office traditionnelle et l’e-mail Exchange/Outlook, qui domine la valeur d’utilisation.

L’email continue d’être la première utilisation des utilisateurs Office, et donc l’objectif principal des menaces de sécurité.

Bien que Microsoft ait déployé de nombreux efforts pour protéger O365, ait intégré des outils dédiés à la cybersécurité, il y a eu, depuis 2016, une explosion des attaques faites aux entreprises avec des conséquences dramatiques. Selon une étude, 60% des PME impactées en 2016 par des cyber-attaques ont fini par fermer à court terme. Cela a amené les analystes de Gartner à conseiller à Microsoft l’utilisation d’outils de sécurité externes supplémentaires, ce à quoi le géant américain ne s’est pas montré opposé.

 

Alinto vous aide à protéger vos systèmes

Dans ce contexte, les solutions de sécurité spécifiques de Netmail sont très pertinentes. Éditeur de logiciels canadiens, sa force repose sur la protection et la reprise du contrôle de la gestion des systèmes de messagerie Microsoft (Hosted Exchange et Office 365).

Netmail a une gamme de produits conçus pour protéger les informations les plus sensibles des entreprises. De la sécurité du système de messagerie (filtrage, cryptage et DLP, etc.), à l’archivage légal des messages et autre recherche intelligente, classification des pièces jointes, Netmail est un atout technologique pour compléter la sécurité Exchange.

De même, le système de filtrage cloud Alinto Protect fournit une couche de sécurité supplémentaire à Office 365 qui permet, entre autres, la gestion personnalisée des listes noires et blanches, la mise en quarantaine des emails ou la mise à disposition d’un webmail d’urgence en cas des réductions de service.

Comme toujours, notre équipe est toujours à l’écoute de vos questions ou suggestions. Pour plus d’informations sur les produits et solutions Alinto ou Netmail, vous pouvez remplir le formulaire de contact suivant : nous vous appellerons dans les plus brefs délais !