Dans le dernier article, nous vous expliquions la différence entre les différents types d’envois d’emails utilisés dans le monde de l’entreprise et comment éviter le « blacklistage » qui est l’une des raisons principales pour lesquelles les emails n’arrivent pas jusqu’au destinataire.
Dans ce second article, nous vous proposons quelques conseils pour améliorer le contenu de vos messages.

L’expéditeur

Quand un Email passe dans le filtre antispam du destinataire, celui-ci vérifie si l’adresse email qui apparaît comme « expéditeur » existe réellement sur la plateforme de messagerie de l’émetteur. Cette fonctionnalité de « sender verify » permet d’éviter le « spoofing » qui est une technique d’usurpation d’identité qui fait croire au destinataire que l’email est connu. Cela permet ensuite aux hackers d’injecter un virus dans le réseau ou de réaliser une arnaque. Quand l’adresse email n’existe pas sur la plateforme de l’expéditeur on dit que c’est un email forgé. Dans ce cas l’email peut être directement rejeté par l’antispam sans même le mettre en quarantaine.

Antispam pour l'entreprise : Alinto Protect

  • Protège la réputation des vos IP pour éviter le phénomène de blacklisting
  • Personnalisation à forte granularité de vos règles de sécurité
  • Service hébergé et opéré en France
  • Monitoring 24/7/365

Par conséquent, quand on veut faire des envois en masse en utilisant des comptes du type promotiondenoel@nomentreprise.com on doit bien s’assurer que ce compte existe sur le serveur de messagerie.

Le contenu du message

Dans le marketing digital, le contenu est le roi ; les filtres antispam en sont conscients et agissent en conséquence.
Les emails malveillants (ransomwares, cheval de Troie…) ont normalement des éléments en commun dans le contenu des messages.
On doit éviter de retrouver ces attributs dans nos communications pour ne pas être confondus avec des émetteurs de spam et être blacklistés :

L’objet

L’objectif principal des émetteurs de spam est de persuader l’usager de faire quelque chose. Cela peut être cliquer sur un lien, donner ses coordonnées bancaires ou autres informations personnelles, etc.

À cet effet, ils vont essayer d’attirer l’attention de l’usager à travers l’objet du message. On retrouvera par exemple :

  • Des objets de mails contenant des mots qui incitent à l’ouverture : Urgent, Gratuit, Promotion,…
  • Majuscules
  • Caractères spéciaux : ¡!, *, guillemets, ¿?
  • Sujets vides

Ces problèmes sont détectés par les antispams et augmentent automatiquement les chances que votre courrier soit considéré comme spam si vous utilisez les mêmes termes.

La meilleure option ? Tout simplement, présenter de façon claire et précise le motif du message : « Confirmation de réservation de votre voyage en Ecosse », « Facture trimestrielle de votre service de messagerie Alinto », « Suivi de commande tee-shirt la redoute », etc. qui rassurera également l’utilisateur final qui parfois peut aussi supprimer un message de crainte de faire face à une arnaque.

Le corps du message

Les recommandations concernant l’objet du message seront les mêmes en ce qui concerne le contenu de l’e-mail.

Les e-mails malveillants contiennent généralement des phrases étranges et dénuées de sens, car ce sont souvent des traductions automatiques.
Par conséquent, il est important de veiller à la rédaction du message et à ce que le message ne semble pas écrit par un robot.
Il faut éviter certains termes économiques qu’utiliserait un pirate : Transfert bancaire, carte de crédit, Gagnez de l’argent.

Pièces jointes

Il ne faut jamais envoyer des pièces jointes avec des extensions exécutables : .exe,. dll,. bat…

Dans le cadre d’Email marketing il est préférable d’utiliser une plateforme d’envoi comme mailchimp, sendinblue, …. plus adaptée pour les liens et les images :

• Liens : Il faut en mettre le strict minimum sans modifier le texte affiché et l’URL de destination qui doit être en https cohérente avec l’expéditeur et évitez les liens raccourcis type Goo.gl.
• Images : il faudra utiliser des images pas trop lourdes, et les accompagner d’un texte explicatif. Aussi il faut maintenir une bonne proportion entre le texte et la taille des images. Les Images doivent être hébergées sur un serveur sécurisé.

Pour conclure, il n’est pas très difficile d’améliorer la qualité des courriers électroniques de votre entreprise et éviter d’être bloqués par des filtres antispam.
En suivant ces instructions et en utilisant correctement les outils de messagerie professionnelle, vous pouvez avoir un trafic reconnu comme « propre » par les filtres antispam et vous assurer de la bonne délivrabilité de vos emails.